Société de généalogie Saint-Hubert

Votre solution en généalogie sur la Rive-Sud de Montréal

Bannière de la Société de généalogie Saint-Hubert
Rechercher

Le mot du président – mars 2023

Picture of Jean-Luc Laliberté
Jean-Luc Laliberté

L’Histoire, l’histoire et la généalogie, que peut-on en dire?

On considère l’Histoire au sens de « science du passé », dans une sorte de personnification1, l’histoire comme une succession d’actions ou d’évènements réels ou fictifs qui sont racontés2 et la généalogie comme une science auxiliaire de l’Histoire. Les sciences auxiliaires de l’Histoire constituent des spécialisations qui étudient un type spécifique ou un volet particulier de l’Histoire. Par exemple, l’histoire militaire peut étudier l’histoire des armes, des guerres, des conquêtes ou de la vie des soldats.

La généalogie, quant à elle, étudie l’histoire en prenant comme point de départ les familles, en établissant des filiations et des liens de parenté entre ses membres et en situant dans le temps les principaux évènements de la vie des ancêtres. Ce travail de recherche aboutit très rapidement, pour de nombreux généalogistes, à l’exploration de registres ainsi qu’à celle d’autres sources. Ces passionnées et passionnés découvrent ainsi des informations qui concernent leurs ancêtres et qui permettent de connaitre plusieurs aspects de leur vie et de leur microhistoire dans les contrats, les testaments et les recensements. Tous ces renseignements les relient alors à l’Histoire avec un grand « H ».

En 2023, le thème de la Semaine nationale de la généalogie proposé par la Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG) est Écrire l’histoire de votre famille – À vos plumes! Ce thème invite tous les généalogistes, neuf mois à l’avance, à écrire et à publier leurs histoires de famille. Neuf mois pour pondre un texte…

Dans nos recherches, toutes et tous, nous avons découvert des aspects tragiques, amusants, inusités ou émouvants de la vie de nos ancêtres. Lors de nos rencontres, nous avons toujours de telles histoires à raconter. Et pour celles et ceux qui en ont fait l’expérience, nous prenons conscience rapidement de l’intérêt créé par ces histoires chez nos enfants et nos petits-enfants.

Ces jeunes sont souvent fascinés par de telles histoires parce qu’elles leur parlent de leurs ancêtres, comme le précise la FQSG dans l’annonce du thème : « Ce faisant, les généalogistes lèguent à leurs descendants, leurs enfants, et leurs petits-enfants, un trésor inestimable : celui de l’histoire de leurs origines ».

À vos plumes (ou à vos claviers)!
Jean-Luc Laliberté

1 https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/25150/la-typographie/majuscules/emploi-de-la-majuscule-pour-des-noms-particuliers/emploi-de-la-majuscule-et-de-la-minuscule-pour-le-nom-histoire

2 https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/fiche-gdt/fiche/26541401/recit

Lisez aussi

Mon histoire de famille

Cliquez sur le document suivant pour voir l’article. L’orthographe recommandée par le Conseil supérieur de