Joseph LÉGER, fils de Jean-Baptiste Léger et d’Angélique Parent, a épousé Angélique VALOIS, fille de Jean-Baptiste Valois et de Judith Leroux, le 12 janvier 1824 dans l’église de Saint-Joseph de Soulanges, Les Cèdres (Bas-Canada). Le couple a eu 25 enfants. Avec une telle progéniture, on s’attendrait à ce que le couple ait une grande postérité, mais ce ne fut tout simplement pas le cas.

Jusqu’au milieu du XXe siècle, la mortalité infantile était une triste réalité pour les familles. Nous avons ici la liste des 25 enfants de Joseph LÉGER et Angélique VALOIS dont seulement cinq d’entre eux se rendront à l’âge adulte. Tous ces renseignements sont transcrits à partir de l’article Joseph Léger et Angélique Valois, écrit par M. Jean-Pierre Léger dans la revue Le LÉGER – Bulletin d’information de généalogie et histoire des familles Léger , vol. XVI, no 1, printemps 2007, p. 1231-1234.

Sujet :

Hôtels, tempérance et prohibition

Conférencier :

Monsieur Pierre Desjardins est né à Montréal et a vécu plus de cinquante ans à Pointe-aux-Trembles. Il a été successivement professeur d’histoire et de géographie, conseiller pédagogique, directeur d’établissements secondaires, directeur des services éducatifs et secrétaire général à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île.

Date :

Le jeudi 28 octobre 2021 

Heure :

19 h 30

Lieu :

Local A2A3 du Centre-Pierre-et-Bernard-Lucas de la SGSH situé au 3500, Grand Boulevard, Saint-Hubert, J4T 0A1


Les Pointeliers, comme l’ensemble des Québécois d’ailleurs, ont entretenu des rapports à l’alcool qui ont évolué au fil des siècles et des ans. Les auberges et commerces vendant de l’alcool tiendront une place importante dans la vie des Pointeliers qui, durant trois siècles, tout en étant à l’écoute de leurs autorités civiles et religieuses, se sont gardés de prendre des positions extrêmes en rapport avec la consommation d’alcool.

 

 

L’étymologie du nom de famille Lafaye serait issue du latin : Fagea signifiant « hêtre ».  Les surnoms Faye et Lafaye désignent celui qui habite non loin d’une hêtraie(1). Le nom Feuille ou Lafeuille serait porté par celui qui travaille dans le boisé(2). 

Mais comment tous les patronymes Lafaye, Lafontaine, Lafaille ont-ils pu nous conduire au nom Lafeuille?

Voici ce que l’histoire nous révèle de notre premier ancêtre Pierre Lafaye dit Mouture.

Nous retrouvons notre premier ancêtre dans le régiment de Carignan. Il faisait partie de la Compagnie Froment qui est arrivée sur Le Vieux Siméon. Il était parti de Larochelle le 19 avril 1665 pour arriver à Québec le 19 juin 1665. Ce navire était commandé par le capitaine Pierre Gaigneur et le commandant de la compagnie était Pierre André de Froment. 

En ce temps de pandémie, quoi de mieux à faire que sortir sa plume ou son clavier pour écrire un texte sur ses intérêts en généalogie!

L'invitation est lancée à toutes et à tous.

Nous recherchons toujours des textes pour informer ou divertir nos lectrices et nos lecteurs de l'infolettre ainsi que nos membres abonnés qui consultent le site de la société.

Toutes les personnes intéressées ou simplement curieuses devant cette offre peuvent communiquer avec Jocelyne Cauchon (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour obtenir de plus amples informations sur cette activité. 

 

Vers le haut