Depuis mars dernier, nous avons dû apprendre à vivre avec un virus inconnu qui nous a amenés à apprendre un nouveau vocabulaire, à revoir plusieurs de nos comportements sociaux et à mettre en veilleuse des projets afin de protéger notre population. Nous traversons présentement des épreuves qui vont marquer notre époque. Il faut souhaiter que le pire soit derrière nous.

Les mesures de confinement ont obligé le Québec à fermer plusieurs secteurs, entre autres celui de la culture dont nous faisons partie. Nous avons dû renoncer à toutes nos rencontres : souper des bénévoles, assemblée générale, conférences et rencontres au local. Même si pour plusieurs membres l’utilisation d’internet a permis la poursuite de recherches, toutes et tous ont réalisé que les recherches en « présentiel » (pour employer un terme à la mode) favorisent les interactions et enrichissent non seulement la recherche, mais apportent aussi un volet relationnel dont nous réalisons maintenant toute l’importance après en avoir été privés pendant tout ce temps.

Depuis quelques semaines, le Québec a entrepris le déconfinement. Graduellement, les activités reprennent secteur d’activités par secteur d’activités.

Cette semaine, la Ville de Longueuil nous a confirmé que nous pouvons rouvrir notre local, car nous disposons d’une entrée privée et que les mesures de gestion que nous avons proposées respectent les recommandations de la Santé publique. Le conseil d’administration a également décidé d’ouvrir le local durant toute la période estivale. Les conditions particulières et l’horaire vous ont été communiqués par courriel.

Le conseil d’administration a décidé de reporter à l’automne la tenue de l’assemblée générale. Dans l’attente, tous les postes du conseil sont renouvelés jusqu’à cette date qui sera fixée dès que possible.

Il est à souhaiter que nous puissions reprendre graduellement l’ensemble de nos activités, même si des adaptations seront nécessaires dans l’attente d’un vaccin.

Pandémie oblige, l’Infolettre de juin ne contient que les rubriques « Familles nombreuses », « Clergénéalogie », « Lignées directes » et un article sur les annuaires Lovell.

Nous vous souhaitons une bonne reprise de vos recherches et un bel été.

 

Jean-Luc Laliberté

Juin 2020

Cette conférence qui devait avoir lieu le 18 mars 2020 est rapportée à une date ultérieure qui vous sera communiquée.

Sujet :

Les seigneurs autochtones de Kahnawake et d’Odanak durant le régime Britanique (1760-1860)

Conférencière :

 

Madame Isabelle Bouchard

Date :  
Heure :  
Lieu  

 

Mgr Lionel Gendron, évêque du diocèse Saint-Jean-Longueuil. Photo M. Ron KershawLe 29 mai 2019, notre Société a eu le plaisir et l'honneur de faire le lancement officiel de notre nouveau site internet « Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie» (clergenealogie.org), site accessible gratuitement au grand public

Le lancement a eu lieu à l’église de Saint-Hubert, Chemin de Chambly à Longueuil, en présence de :

  • Mgr Lionel Gendron, évêque du diocèse de St-Jean-Longueuil;
  • Mgr Claude Hamelin, évêque auxiliaire du diocèse de St-Jean-Longueuil;
  • Jean-Pierre-Yves Pépin, président de Généalogie Québec, Institut Drouin;
  • Daniel Rose, président de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie;
  • Marcel Fournier, historien et généalogiste émérite;
  • Mme Déborah Humphrey, spécialiste régionale, développement communautaire de Chartwell, des résidences pour retraités.
  • Membres de sociétés de généalogie de la région;
  • membres, familles et amis de la Société de généalogie Saint-Hubert
Voici quelques extraits de l'allocution de M. Jean-Luc Laliberté, président de la Société de généalogie Saint-Hubert : (cliquez le lien suivant pour lire le texte intégral Lancement du site « Clergénéalogie » - Allocution du président)
« La Société de généalogie Saint-Hubert fête cette année son 30e anniversaire. (...)
Au cours de ces 30 années, la SGSH s’est développée et elle a étendu la gamme de services offerts à ses membres et à son milieu. Grâce à l’arrondissement de Saint-Hubert de la Ville de Longueuil, elle occupe maintenant un local spacieux et dispose de divers matériels de référence qu’elle met à la disposition des chercheurs.
(...) En généalogie, la plupart des outils disponibles permettent assez facilement d’établir les filiations; la majorité des mariages au Québec et plusieurs mariages à l’extérieur sont répertoriés. Les baptêmes sont également assez bien documentés.
S’il est relativement facile de trouver les baptêmes et les parents, la situation se complique quand les généalogistes tentent de reconstituer des familles. Plusieurs enfants de familles disparaissent littéralement. Habituellement, il est possible de retracer leurs dates de naissance et puis après, plus rien. Ces individus deviennent alors des « oubliés de la généalogie ».
Certains de ces oubliés étaient des coureurs des bois; d’autres ont émigré aux États-Unis ou encore sont partis chercher de l’or en Californie ou au Klondike. D’autres enfin sont devenus membres du clergé ou de communautés religieuses. Comme plusieurs communautés donnaient un nom en religion à leurs postulantes et à leurs postulants et disposaient même de leur propre cimetière et de leurs propres registres, tout était en place pour compliquer la tâche des chercheurs pour les retrouver!
Le projet intitulé « Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie » a donc vu le jour pour combler le manque d’informations sur ces oubliés du clergé et des communautés religieuses. »
Si vous n'avez pas pu assister à cette belle soirée, nous vous invitons à regarder le petit montage vidéo suivant de la soirée publié sur YouTube : https://youtu.be/_ga0OscwVgo
Nous vous invitons également à écouter l'allocution que la député du comté Laporte, Mme Monique Ménard, a faite à l'Assemblée nationale
Nous vous invitons aussi à écouter la déclaration telle que prononcée le 12 juin par Mme Nicole Ménard, députée provinciale du comté de Laporte, à l’Assemblée nationale soulignant le 30e anniversaire de la Société de généalogie de Saint-Hubert. Voir l'article Mme Nicole Ménard souligne notre 30è anniversaire
Membres du C.A. et invités d'honneur. Photo M. Ron Kershaw.
De gauche à droite, 1re rangée : Clément Laliberté, Jean-Luc Laliberté, Carole Laroche, Mgr Lionel Gendron, Daniel Rose.
De gauche à droite, 2e rangée : André Morel, Robert Dion, Mgr Claude Hamelin, Jean-Pierre-Yves Pepin, Marcel Fournier. Photo M. Ron Kershaw.
1. Paroisse Saint-Thomas-de-Villeneuve de Saint-Hubert (1950 à 1993)  
Répertoire des mariages, des sépultures et index des épouses, couverture rigide reliée;  
222 pages 25,00$
2. Baptêmes de Saint-Anselme, comté de Bellechasse (1830 à 1900)  
Répertoire des BAPTÊMES, 6590 fiches;  
Historique de la paroisse et la liste des curés;  
Volume relié avec couverture cartonnée rigide de qualité;  
790 pages 90,00$
3. Baptêmes de Saint-Anselme, comté de Bellechasse (1901 à 2004)  
Répertoire des BAPTÊMES, 5755 fiches;  
Volume relié avec couverture cartonnée rigide de qualité;  
722 pages 90,00$
4. Paroisse Saint-Malo, comté de Compton (1863 à 2013)  
Répertoire BMS, plus de 5800 fiches;  
Volume relié avec couverture cartonnée rigide de qualité;  
600 pages 75,00$
5. Paroisse Immaculée-Conception de Saint-Hubert (1950 à 1993)  
Répertoire des baptêmes, des mariages, des sépultures et index des épouses, couverture rigide reliée;  
388 pages 50,00$
6. Mariages et sépultures, Saint-Anselme comté de Bellechasse (1830 à 1900)  
Une couverture rigide, plus de 4500 fiches;  
Un historique de la paroisse et la liste des curés complètent le répertoire;  
Plus de 780 pages 90,00$
7. Baptêmes, mariages et sépultures Saint-Elphège (1886-2006)  
Volume relié avec couverture rigide de qualité;  
Répertoire de 424 pages. 75,00$

 Frais de poste et manutention (en sus): 16% ou 15,00$ minimum.

Faire le chèque à l’ordre de : Société de généalogie Saint-Hubert,

3500, Grand Boulevard, Saint-Hubert, QC J4T OA1

Pour informations ou pour commander, communiquez par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vers le haut